2021 : Quelles sont les rues d’Ixelles qui passeront en zone 30 ?

La Commune d’Ixelles a transmis à la Ministre régionale de la Mobilité la carte des rues où elle souhaite limiter la vitesse de la circulation à 30 km/h. Ixelles devait réagir avant le 30 avril à une proposition de Bruxelles Mobilité.

Trois critères ont été retenus pour déterminer les rues 50 et 30 km/h : le profil de voirie, les fonctions riveraines et la cohérence territoriale avec les autres communes.

A retenir : à partir du 1er janvier 2021, TOUTES les rues d’Ixelles seront en zone 30 SAUF le boulevard Général Jacques, l’avenue du Congo, l’avenue de la Couronne (en partie) et le Boulevard du Triomphe.

Pourquoi le 30 km/h ?

Le plan de mobilité régional « Good Move » qui généralise le 30 km/h comme limitation de vitesse en agglomération à Bruxelles est très clair.

Le but recherché est « de conforter le caractère local de la grande majorité des voiries, afin de réduire drastiquement le nombre et la gravité des accidents de circulation pour tous les usagers, d’offrir des conditions favorables au développement de la marche et du vélo dans un trafic apaisé, de diminuer les nuisances environnementales, notamment le bruit du trafic et les polluants atmosphériques, et d’augmenter la qualité du cadre de vie en ville ».

distances-darret-vitesse

Une commune déjà en partie à 30 km/h

Pour rappel, Ixelles dispose actuellement déjà de larges zones 30 : le quartier du Haut-Ixelles, le quartier de l’Université, Boondael ainsi que, récemment, les abords des étangs d’Ixelles par exemple. Mais toutes les rues du centre (entre Flagey et Général Jacques) ainsi que de l’ouest (Bascule, Lepoutre, Ma Campagne…) sont aujourd’hui à 50 km/h.

Par ailleurs, Ixelles a également quelques zones de résidentielles limitées à 20 km/h autour de la chaussée d’Ixelles, rue de Limauge et petite rue Malibran.

logo zone 30 xl

La proposition ixelloise

Après dialogue avec la Région et consultation de la Police ainsi que des communes riveraines, le Collège a décidé que TOUTES les rues d’Ixelles seraient en zone 30 SAUF le boulevard Général Jacques, l’avenue du Congo, l’avenue de la Couronne (en partie) et le Boulevard du Triomphe.

Très concrètement, cela signifie que, en plus des petites rues locales, la plupart des grandes voiries ixelloises passeront d’un régime 50 km/h à 30 km/h : les chaussées de Waterloo, de Vleurgat, de Boondael, de Wavre, l’avenue Defacqz, le boulevard de la Plaine, la rue du Trône, l’avenue Louis Lepoutre, la rue du Bailli, l’avenue de la Couronne (entre Général Jacques et le Cimetière d’Ixelles), la rue de la Brasserie, la rue du Luxembourg notamment.

zone 30 carte

En rouge, les voiries qui resteront à 50 km/h. En hachuré, les zones sensibles sur voiries régionales où il convient de réaliser rapidement des aménagements.

Les critères d’analyse :

  • La cohérence territoriale et la lisibilité

Ixelles n’est pas une île. C’est pourquoi, nous nous sommes concerté avec les communes riveraines.

Avec Watermael-Boitsfort : pour garantir la lisibilité d’une vaste zone 30 allant de Arcade et de la rue de Visée au Cimetière d’Ixelles. C’est pourquoi, nous avons fait passer la chaussée de Boondael à 30km/h.

Avec Uccle et Saint-Gilles : pour déterminer un seul régime de circulation (30 km/h) sur l’ensemble de la chaussée de Waterloo, de la Bascule à Ma Campagne. Idem avec Uccle et la Ville pour la chaussée de Vleurgat.

C’est également le cas pour l’avenue Brugmann (du carrefour Vanderkindere jusqu’à Ma Campagne), que Saint-Gilles et Forest souhaitaient voir en zone 30.

  • Un profil de voirie adapté au 30 km/h

Le risque serait de décréter une zone 30 qui ne serait pas respectée. Comme on ne peut pas placer des policiers ou des radars partout, il faut que le profil de la voirie incite au respect de la limitation de vitesse. Sinon, les usagers faibles auront un faux sentiment de sécurité.

C’est pourquoi, la Commune a adopté un critère simple : si une voirie est de type 2X2 bandes, elle restera à 50 km/h. Si elle est de type 2X1 bande, elle peut passer à 30 km/h.

Cependant cela ne suffit pas. La Commune a demandé explicitement à la Région d’accompagner la mise en zone 30 de certaines voiries 2X1 en prévoyant des dispositifs ralentisseurs aux endroits potentiellement les plus dangereux, notamment chaussée de Vleurgat (dans la descente vers Flagey), de Waterloo (passages piétons non protégés par un feu, traversée d’un itinéraire cyclable), rue du Trône (surtout le carrefour avec la chée de Wavre), rue Gray, chaussée de Wavre…

Bonne nouvelle, Bruxelles Mobilité a d’ores et déjà planifié des aménagements boulevard de la Plaine afin de protéger les entrées et sorties de la VUB.

  • L’intensité des fonctions riveraines

Si une voirie est fortement animée de commerces, bordées d’écoles, d’entrée de zones de livraison, longée par une piste cyclable, la mise en zone 30 est sage. C’est le cas de la chaussée de Waterloo par exemple.

Et les trams ?

Les trams ne sont pas soumis au code de la route. Ils peuvent donc en théorie ne pas respecter la limitation de vitesse de 30 km/h (c’est aussi parfois le cas en pratique…).

C’est pourquoi, dans son avis, le Collège d’Ixelles a invité la Région à négocier avec la STIB un protocole d’accord pour le respect du régime de 30 km/h par les trams (à l’image du protocole existant entre Bruxelles Environnement et la STIB en matière de nuisances vibratoires) ;

Des centrales de marché, d’urgence !

Il n’y a pas que des voiries régionales dont on parle. La mise en zone 30 concerne essentiellement des voiries locales, ce qui est logique. Les communes auront donc aussi besoin de dispositifs pour faire respecter les limitations de vitesse sur leurs voiries .

coussin berlinois

Ixelles demande à ce que Bruxelles Mobilité développe des outils à l’intention des communes permettant d’homogénéiser et d’accélérer les mesures d’accompagnement nécessaires à la bonne application du projet sur les voiries communales :

  1. une centrale de marché pour la fourniture et le placement de coussins berlinois
  2. une centrale de marché pour la fourniture, la placement, l’entretien et l’exploitation de radars préventifs
  3. une centrale de marché pour la fourniture, le placement et l’entretien de boîtiers pour radars répressifs
  4. une centrale de marché pour la fourniture et le placement d’un dispositif de renfort de visibilité des abords d’école
  5. l’actualisation des vademecum d’aménagement des voiries

Prochaine étape : développer les zones résidentielles 20 km/h !

Le service mobilité travaille actuellement à l’identification de rues ou quartiers qui pourraient être aménagés en zones résidentielles où la vitesse serait limitée à 20 km/h. Suite au prochain épisode !…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :